La crise de la crise ?

La question de la culture de masse surgit d’abord d’un problème tout autre et plus fondamental, à savoir : le rapport hautement problématique de la société et de la culture.

Il est besoin de rappeler que tout le mouvement de l’art moderne commence par une rébellion véhémente de l’artiste contre la société en tant que telle (et non contre une société de masse encore inconnue) pour comprendre à quel point ce rapport antérieur a dû laisser à désirer, et devenir méfiants à l’égard de la facile nostalgie qu’ont tant de critiques de la culture de masse pour un « Age d’or » de la bonne société policée.

Cette aspiration est beaucoup plus répandue aujourd’hui en Amérique qu’en Europe, pour la simple raison que l’Amérique, quoiqu’elle ne connaisse que trop bien le philistinisme barbare des nouveaux riches, n’a qu’une connaissance incertaine du philistinisme culturel et cultivé, non moins ennuyeux, de la société européenne, où la culture a acquis une valeur de snobisme et où c’est devenu une affaire de position sociale que d’être assez éduqué pour apprécier la culture (…)

Ces mots de Hannah Arendt dans La Crise de la culture (1961) pourrait être également appliqués aux idéologues et experts de la famille et en général de la société qui construisent un idéal de famille et de société où les règles étaient claires et où chacun avait son « rôle ». On oublie que cela n’a jamais existé. Et on oublie aussi que ces formes rigides d’assignation des rôles et des places, notamment dans la société rurale, a abouti au fascisme de masse qui a englobé les jeunes des années 30 dans toute l’Europe. Combien de temps encore doit-on pratiquer ce lavage de cerveau dans les sciences sociales et dans la psychanalyse réactionnaire de ceux qui nous vendent du « tout fout le camp » et du « pater familias » aux kilogrammes ?

Publicités

A propos artefa

directrice d'Artefa, anthropologue, écrivain, traductrice
Cet article a été publié dans Anthropologie et droit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s